Dimanche dernier, j'étais seule car l'homme était parti faire une compétition de paramoteur et ma fille de son coté était restée dans sa chambre universitaire.

Pour accompagner mon déjeuné, j'ai cherché un film à regarder et je suis tombé sur le film de Lisa Azuelos "Une rencontre" de 2014 avec Sophie Marceau et François Cluzet. 

 

une rencontre

 

J'ai adoré  Cluzet dans le bouleversant "Ne le dit à personne", "les petits mouchoirs" et que dire du merveilleux "Intouchable", j'en oublie sûrement.

De son coté, sophie Marceau est la grâce et la sensualité incarnée, j'ai été profondément touché par son rôle dans "Anthony Zimmer", "l'homme de chevet". J'ai souris devant "tu veux ou tu veux pas" avec Patrick Bruel ou "un bonheur n'arrive jamais seul".

Comme j'aime beaucoup ces deux acteurs vous l'aurez compris, n'en déplaise à la prunelle de mes yeux  qui elle déteste Cluzet, je me suis dit banco.

Si vous aussi avez envie de passer un bon moment sans prise de tête mais pas sans réflexion, n'hesitez pas, regarder "Une rencontre" dont voici un avant goût ci dessous.

Un être humain suit parfois une logique quantique

L’histoire : Elsa et Pierre, se croisent à une soirée littéraire, se charment, se retrouvent par hasard. Une rencontre ? Sauf que la vie de Pierre, c’est Anne, sa femme depuis quinze ans et leurs enfants. Elsa, elle, sort d’un divorce compliqué, et se partage entre l’écriture, ses ados, ses amies et son jeune amant. 

Vous allez dire qu'en ce moment j'ai un coeur de midinette et je ne vous dirais peut être pas non. J'ai des moments comme cela où j'ai besoin de voir des films soupapes...

La vie n'est pas si facile pour ne pas vivre ce que l'on a envie tel est mon principe.

Et bien justement une rencontre fait l'apologie du contraire.

D'après L'Obs :"Le raisonnement humain se comporte comme nos photons  : nos choix seront de nature rationnelle dans les cas simples, mais de nature interférentielle ou “quantique” dans des cas plus complexes".

Étant une adepte de la physique quantique et de l'effet papillon ce film qui n'est pas ce que l'on aurait pu en attendre m'a particulièrement intéressé.

Et non la vie n'est jamais parfaite......... Ce qui aurait du être et ce qui ne l'a pas été ou ce qui s'est passé et n'aurait pas du arriver....

Et je vous quitterais sur cette belle phrase que peut être un jour je me suis posée, ou que vous même vous vous êtes posé : "je ne sais pas ce qui me fait le plus peur, te revoir ou ne jamais te revoir......."

 la magnifique chanson de Cabrel Sarbacane que l'on retrouve dans le film.

https://www.youtube.com/watch?v=zj6h-vKjKOM

Bonne semaine.

Salomé